Etude d’herbiers en Mediterranée avec des enregistreurs RTsys

  • Home
  • News
  • News
  • Etude d’herbiers en Mediterranée avec des enregistreurs RTsys

Des enregistreurs RTsys pour l'étude des herbiers en Méditerranée

Une campagne de mesures, à l’aide d’enregistreurs acoustiques RTsys, s’est déroulée en Méditerranée de juin 2017 à novembre 2017, dans le cadre de la chaire d’excellence industrielle Chorus de la fondation Grenoble INP, à laquelle l’entreprise RTsys apporte son soutien et dans le cadre du réseau Calme (Caractérisation Acoustique du Littoral Méditerranéen et de ses Ecosystèmes) créé par un partenariat entre Chorus et L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Comment savoir si un écosystème marin est impacté par les activités humaines ? Pour étudier ces milieux difficiles d’accès, des chercheurs s’intéressent depuis quelques années aux sons sous-marins en tant que témoins de la santé des écosystèmes. On parle d’écologie acoustique. Les chercheurs enregistrent les sons des mammifères marins, des poissons (défense de leur territoire, reproduction), mais aussi ceux des invertébrés (broutage des oursins, claquement de pinces ou de coquilles).

« Aujourd’hui, ces sons sont facilement enregistrables grâce à des entreprises comme RTsys qui mettent à disposition de la communauté scientifique des outils de haute technologie, réservés il y a une décennie au domaine de la défense », souligne Cédric Gervaise, chercheur, co-titulaire de la chaire Chorus1, qui vise à mettre au point des méthodes d’observation innovantes des océans et des changements qui les affectent. Les solutions proposées par RTsys sont des systèmes d’enregistreurs acoustiques, équipés d’hydrophones et reliés à des ordinateurs à terre. Contrairement à des observations en plongée, ponctuelles et limitées dans le temps, les enregistrements des bruits sous-marins peuvent être réalisés par ces systèmes peu invasifs, immergés nuit et jour sur de longues périodes.

En Méditerranée, deux campagnes d’enregistrement menées en 2016 et 2017 ont permis aux chercheurs de Chorus de relier le bruit enregistré à l’état écologique des herbiers de Posidonie, en les comparant avec une zone « de référence » reconnue comme peu impactée par les activités humaines. Durant la campagne 2017, Cédric Gervaise et son équipe ont utilisé des enregistreurs combinant plusieurs hydrophones, pour localiser les sources des bruits enregistrés, et donc la faune. Le chercheur précise : « RTsys propose le seul enregistreur qui permet de brancher quatre “oreilles” et obtenir une perception améliorée de l’environnement acoustique ».

La chaire Chorus a pris fin en décembre 2017 ; les travaux de recherche se poursuivent au sein de l’Institut de recherche Chorus (www.chorusacoustics.com).
  • 0800-123456 (24/7 Support Line)
  • info@example.com
  • 6701 Democracy Blvd, Suite 300, USA